PUG

Action Cœur de Ville : Qu'est-ce que c'est ?

Reconnaissant les efforts engagés par la commune depuis 2014 avec la mise en place du Projet Urbain Global (PUG), le ministère de la Cohésion des territoires a retenu la ville de Draguignan pour bénificier du plan national "Action Cœur de Ville".

Le plan national "Action Cœur de Ville" a pour ambition de revitaliser les villes ayant une fonction de centralité telles que Draguignan. Il offre une approche transversale en matière d'innovation, de transition énergétique et environnementale, et de promotion de la ville durable et intelligente.

La commune a établi un plan d'actions en lien avec sa politique de vitalisation de la ville-centre engagée depuis 4 ans.

La carte, ci-contre, regroupe les actions sur l'ensemble du territoire avec :

  • Les actions de la ville de Draguignan en 2019
  • Les actions de la ville de Draguignan en 2020-2022
  • Les actions de Dracénie Provence Verdon agglomération en 2019
  • Les actions de Dracénie Provence Verdon agglomération en 2020-2022

Pour filtrer ces informations, cliquez sur l'icône en haut à gauche de la carte !

Pourquoi ?

Les multiples opérations instruites par la commune depuis 2014 ont porté leur fruit puisque Draguignan a été retenue pour bénéficier du dispositif Action Cœur de Ville parmi 222 villes françaises.

Un levier de financement qui, dès 2019, permettra le développement de la ville, en mobilisant les moyens de l'État et de ses partenaires, en faveur de la mise en œuvre des projets de renforcement du cœur de ville, portés par la commune et son intercommunalité. Car il n'y a pas de ville centre forte sans centre-ville fort.

Comment ?

L'objectif consiste à redorer l'image de la ville-centre de l'intercommunalité permettant, par voie de conséquence, l'essor de l'ensemble de son territoire en :

  • redynamisant le centre-ville pour une meilleure vitalité économique, réinventer un parcours commercial attractif à travers la mise en place d’un Contrat de Revitalisation Artisanale et Commerciale (CRAC),
  • agissant sur l’habitat, l’insalubrité, la reconquête du logement en centre-ancien et la diversification de l’offre de logement, au travers d’une OPAH-RU,
  • agissant sur la culture, au travers de l’extension-réhabilitation du Musée des Beaux-Arts,
  • développant l’animation culturelle et sociale, en repensant la place du quartier dans la ville,
  • valorisant le patrimoine pour en faire un atout économique (Aire de Valorisation Architecturale Et Patrimoniale – AVAP),
  • redéfinissant la cohabitation des différents modes de déplacements (automobiles, piétons, cycles…),
  • étudiant la circulation urbaine et en valorisant l’offre de stationnement.

Mais encore ?

Les projets proposés par la commune à l'État seront déployés entre 2019 et 2022.

Dès 2019, 2,6 M€ de financements sollicités pour :

  • étudier le développement d'un Pôle universitaire afin d'enclencher une dynamique sociale et culturelle, répondant ainsi à la question de l'accès à l'Université,
  • renforcer l'offre de logement pour étudiants et jeunes actifs : un ancien hôtel sera rénové pour offrir vingt-cinq T1 et T2 supplémentaires,
  • développer le pôle numérique de l'espace Millaud. L'objectif est de créer un espace convivial facilitant l'implication des associations et ainsi apporter des réponses dans les domaines de l'économie, de l'emploi, de la culture, de l'insertion et du bien vivre ensemble,
  • effectuer des travaux d'embellissement dans certaines rues du centre-ville afin de renforcer l'attractivité du cœur de ville. Ces rues bénéficieront d'une optimisation de la collecte des déchets visant à réduire la pollution visuelle et les dépôts sauvages. Un relampage sera également effectué dans le but de diminuer l'empreinte énergétique et écologique de l'éclairage public,
  • restructurer l'accessibilité du centre historique. De nouvelles places de parkings seront créées en périphérie, le parking de l'Îlot de l'Horloge sera remis aux normes afin de faciliter l'accès par le haut de la ville, notamment à la place du Marché qui sera rendue totalement piétonne en 2019. Dans la même optique, une étude de la faisabilité d'agrandissement sera lancée pour le parking de l'Observance.

Cette opération est engagée pour l'hyper-centre de Draguignan et représente plusieurs millions d'euros de financements subventionnés par l'État.

Cet investissement dans le centre-ville va permettre de dégager des moyens pour agir dans les quartiers périurbains, c'est une étape obligatoire pour faire des économies et embellir toute la ville. Ce projet cohérent et équilibré se poursuivra jusqu'en 2022 avec notamment :

  • la réalisation d'un équipement sportif et de loisirs
  • la restructuration et l'acquisition de locaux commerciaux
  • l'aménagement et la valorisation paysagère d'espaces publics.